October 11, 2017 Amelia Williams 0Comment

Destination aux nombreuses facettes, la Malaisie est une terre de contrastes où les Tours Petronas rivalisent de beauté avec les magnifiques grottes de Batu pour attirer l’attention des touristes. En visitant ce pays, les routards auront aussi le temps d’apprécier les particularités culturelles d’une région asiatique où la nourriture est présente même dans les expressions de salutations. Le séjour sera l’occasion de goûter à la gastronomie malaisienne, réputée pour son originalité, dans quelques établissements pittoresques.

Les marchés ou pasars malaisiens

En passant par le Pasar Siti Khadijah à Kelantan ou encore le Pasar Seni à Kuala Lumpur durant leur séjour en Malaisie, les voyageurs ne manqueront pas ces étals où les préparations chaudes sont proposées dès le matin. Les habitants se ruent quotidiennement vers ces établissements multicolores un peu en désordre (c’est ce qui fait d’ailleurs leur charme) pour goûter au café fumant malaisien. C’est surtout les enseignes chinoises qui vendent ce type de boisson.

Les teh tarik qui appartiennent souvent à des Indiens suggèrent plutôt des rôtis qui seront plus consistants et qui peuvent même remplacer les repas habituels. Le plat sera à compléter avec quelques succulents bungkus. Il s’agit de ces petits emballages de nasi lemak ou riz bouillis mélangés avec des sardines et des cacahuètes. De nuit comme de jour, les pasar sont ouverts et proposent divers plats, dont les fameux satay ou encore des quelques assiettes de Nasi padang.

Les Hawkers, les adresses idéales pour les routards

Accessibles un peu partout en bords de routes, les hawkers ressemblent à de petits stands de rue. Bien sûr, certains hésiteront avant de commander, mais sauront que la cuisine malaisienne est réputée pour être l’une des gastronomies les plus saines du monde. Ces établissements conviendront surtout aux routards pressés de passer à la prochaine étape de leur circuit. Qui plus est, les tarifs seront adaptés au budget modeste vu que les enseignes affichent le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Les plats sont assez différents de ceux que l’on propose dans les restos et les hôtels de renoms pour la simple raison que les cuisiniers utilisent les recettes originales. Parfois, les hawkers sont constitués d’étals sur roue. Des espaces ont été installés pour que les clients puissent s’asseoir et déguster calmement son plat. Les soupes sup ayam(poulet) et sup Kambing (mouton) sont les plus commandées. Les voyageurs pourront demander à ce qu’on leur sert quelques Murtabaks ou inche-kabin en accompagnement.

Les coffee shops (kopitiam)

Cet autre type d’enseigne est la plupart du temps tenue par des Chinois. Le terme coffee shops a été choisi par les voyageurs pour facilement les désigner, mais les services et plats proposés sont bien plus diversifiés. En plus du café noir qui est le produit phare des établissements, les visiteurs pourront aussi commander quelques bols de nouilles et de riz ou encore déguster les fameux œufs mollets avec un peu de kaya.

À certaines adresses, notamment celles qui se trouvent dans les grandes villes, les cuisiniers sont également capables de réaliser des plats internationaux ou des spécialités culinaires reconnues selon la demande des routards. Ceux qui raffolent des poissons et des fruits de mer pourront choisir ce qu’ils souhaitent goûter dans l’aquarium afin que les chefs puissent rapidement les préparer.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *